Matériau de construction biosourcé : Qu’est-ce que c’est ?

Matériaux de construction biosourcés

Avec l’émergence des problématiques de développement durable, la recherche de solutions écologiques est devenue une priorité pour toutes les industries et l’industrie de la construction n’y fait pas exception. Pour réduire l’empreinte carbone des bâtiments, les professionnels du secteur se tournent ainsi de plus en plus souvent vers des matériaux biosourcés et des équipements durables, renouvelables et non-polluants à la fois pour le bâti mais également pour l’isolation ou encore le chauffage.

Qu’est-ce qu’un matériau biosourcé ? Quelles sont ses propriétés ? Quels sont ses avantages et ses inconvénients ? Découvrez la liste des matériaux biosourcés pouvant être utilisés dans le domaine de la construction et de la rénovation.

Qu’est-ce qu’un matériau de construction biosourcé ?

Un matériau de construction biosourcé est un matériau de construction fabriqué à partir d’éléments naturels renouvelables. Ces matériaux sont durables, écologiques tout en étant souvent peu coûteux, ce qui en fait d’excellentes alternatives pour une utilisation responsable dans les constructions neuves ou en rénovation. Les principaux types de matériaux biosourcés utilisés dans les constructions sont le bois, la paille, la terre, le chanvre et le lin.

Les matériaux biosourcés contribuent à la réduction de la consommation d’énergie du logement ainsi qu’au confort à l’intérieur aussi bien en été qu’en hiver grâce à une meilleure isolation thermique. Ils peuvent par ailleurs si nécessaire être recyclés après leur utilisation et ont un faible impact sur l’environnement.

En outre, ils peuvent être produits localement, ce qui réduit les coûts de transport et contribue à une empreinte carbone plus faible. De plus, certains matériaux biosourcés comme le bois ont des propriétés isolantes naturelles, ce qui peut réduire la consommation d’énergie des bâtiments.De nombreux matériaux biosourcés sont également biodégradables ou recyclables. Leur prix est par ailleurs parfois même moins élevé que celui des matériaux traditionnels, ce qui en fait une solution intéressante pour les professionnels du BTP.

Enfin, les matériaux biosourcés sont généralement plus esthétiques et peuvent donner un caractère unique et un certain cachet à votre logement.

Quelles applications pour les matériaux bio-sourcés ?

Les matériaux biosourcés sont utilisés dans différents domaines comme notamment la production de biocarburants (éthanol), les emballages biodégradables (carton) ou encore la production textile (lin) mais leur utilité est particulièrement prégnante dans le secteur du bâtiment. Ils constituent en effet une alternative intéressante aux matériaux traditionnels tels que le béton ou l’acier dans la construction et la rénovation.

Au niveau de la construction, ces matériaux peuvent être utilisés dans une variété d’applications, y compris le remplissage des murs et des toits, l’isolation thermique et acoustique (liège, chanvre), les revêtement de sols et de murs (linoléum, vinyle, jonc de mer, sisal etc.), l’extension de maison ou encore la fabrication de meubles. Les matériaux biosourcés peuvent être transformés en différents types de produits de construction, tels que des briques, du papier peint, des éléments de structure, des matériaux de toiture, des mortiers ou bétons ou encore des isolants. Les avantages des matériaux biosourcés incluent notamment une meilleure rétention d’humidité, une réduction du bruit et une meilleure isolation thermique.

De plus, certains matériaux biosourcés peuvent être employés pour produire des composites industriels qui sont plus durables que les matériaux traditionnels tels que les panneaux de particules ou les fibres de cellulose. Leur utilisation permet d’obtenir des bâtiments plus écologiques et plus performants, et contribue à réduire l’empreinte carbone de la construction et de la rénovation.

Ils sont enfin utilisés pour en tant que combustibles non-polluants pour les nouveaux modes de chauffage utilisant notamment des dérivés du bois ou la biomasse.

Les matériaux biosourcés utilisés pour l’isolation

Les matériaux biosourcés sont des matériaux de construction principalement d’origine végétale (lin, chanvre, bois, ouate de cellulose etc.) qui peuvent être transformés en matériaux isolants. Ces matériaux sont généralement plus durables et tout aussi résistants et efficaces que les isolants traditionnels tels que le polystyrène extrudé (PSE) ou le polyuréthane (PUR).

Les matériaux biosourcés les plus couramment utilisés pour l’isolation incluent la ouate de cellulose, le liège expansé, la fibre de bois, les isolants à base de lin ou encore le coton recyclé. Ces matériaux offrent une bonne isolation thermique et peuvent être facilement installés au niveau des murs, des plafonds et des toitures pour améliorer l’efficacité énergétique et réduire les coûts de chauffage.

Les matériaux biosourcés utilisés pour le chauffage

Les matériaux biosourcés utilisés pour le chauffage sont ceux qui proviennent de sources renouvelables. Ils sont généralement fabriqués à partir de déchets organiques, tels que les coques de noix, la paille, les déchets végétaux et les déchets animaux. Les matériaux biosourcés utilisés pour le chauffage permettent de réduire les émissions de CO2 tout en offrant de bonnes performances thermiques. De plus, ils sont généralement moins chers que les autres combustibles à énergie fossile.

Les matériaux biosourcés les plus couramment utilisés pour le chauffage sont le bois, le briquetage et certains déchets agricoles. Les granulés de bois sont très populaires car ils offrent une efficacité énergétique élevée et permettent de stocker de grandes quantités de combustible. Les briquettes peuvent être utilisées comme alternative au bois bûche grâce au compactage de la sciure. Les déchets agricoles peuvent enfin servir pour produire du biogaz ou du méthane.

La liste des matériaux de construction biosourcés

Les matériaux biosourcés les plus couramment utilisés pour la construction ou la rénovation de bâtiments sont les suivants :

  • Le bois pour l’ossature, pour la charpente, les cloisons, les meubles ou encore en tant que revêtement de sol (planchers). La fibre de bois est également un très bon matériau isolant ;
  • Le chanvre utilisé sous forme de laine ou de béton de chanvre pour l’isolation thermique avec également d’excellentes propriétés acoustiques, une très bonne étanchéité et un niveau de résistance élevé ;
  • La laine de coton pour l’isolation des murs, des combles (ou grenier) ou des rampants ;
  • L’osier pour la rénovation de meubles ;
  • Le lin avec la fibre de lin disposant d’une faible conductivité thermique particulièrement utile pour l’isolation. L’huile de lin peut elle servir à traiter et entretenir le bois ;
  • Le liège, là encore un très bon matériau isolant grâce à ses propriétés d’étanchéité qui en font une solution parfaite pour l’isolation de la toiture ou des murs ainsi que des pièces humides. Il permet également une utilisation en tant que revêtement de sol doux et chaleureux ;
  • Le béton à base de plâtre permettant de remplacer le ciment dans les constructions, l’un des principaux responsables des émissions de CO2 ;
  • Les fibres de coco (issues du cocotier) qui constituent un bon isolant thermique et acoustique pour les sols, les planchers, les murs, les cloisons ;
  • Les déchets organiques (biomasse) notamment pour créer des panneaux d’isolation acoustique ou des combustibles de chauffage ;
  • Les déchets végétaux (paille, coques de noix, arbustes, tontes de pelouses, tailles de haie, brindilles…) qui peuvent servir à produire du biogaz ou des combustibles bois pour le chauffage. La paille est également utilisée pour fabriquer des toits de chaume, une toiture originale, durable et esthétique.
Bon à savoir

D’autres matériaux biosourcés incluent le béton à base de plantes (béton végétal), la cire d’abeille, la sciure, les balles de céréales ou les textiles recyclés. Les plastiques biodégradables ou composites sont également des produits à base de matières premières renouvelables, tels que les graines de ricin ou de soja. Ces matériaux sont plus respectueux de l’environnement que les plastiques classiques et permettent une utilisation en rénovation notamment pour les peintures ou les colles.

Quels sont les avantages des matériaux bio-sourcés

Les avantages des matériaux biosourcés sont nombreux : ils sont souvent moins chers que les matériaux traditionnels, plus respectueux de l’environnement, issus de circuits courts et peuvent au besoin être recyclés ou compostés après usage. Ils ont ainsi un impact positif sur l’environnement car ils réduisent les émissions de gaz à effet de serre et contribuent à la protection des sols et des eaux. Les matériaux biosourcés présentent également de nombreux avantages en termes de durabilité et de résistance. Ils sont également moins polluants que les matériaux non biosourcés et peuvent donc contribuer à réduire l’empreinte carbone du secteur du bâtiment.

Voici quelques-uns des principaux avantages des matériaux biosourcés :

  • Développement durable et respect de l’environnement : les matériaux biosourcés sont produits à partir de matières premières renouvelables, ce qui les rend plus durables et moins polluants que les matériaux conventionnels.
  • Meilleure qualité des produits finis : étant donné que les matériaux biosourcés sont fabriqués à partir de matières premières naturelles et non synthétiques, ils ont tendance à offrir une qualité supérieure, ainsi qu’une meilleure durabilité et résistance. Ceci est particulièrement vrai pour les produits en bois.
  • Coûts abordables : Les matériaux biosourcés sont souvent plus abordables que leurs équivalents conventionnels du fait notamment de leur caractère renouvelable, ce qui permet d’investir dans des projets de construction durables sans forcément compromettre son budget.
  • Moins nocifs : Les matériaux biosourcés sont généralement plus sains à manipuler et à utiliser que leurs équivalents conventionnels. Par exemple, les produits en bois ont tendance à être moins nocifs pour la santé et l’environnement que les produits en plastique synthétique.

Les matériaux biosourcés sont donc une alternative durable et écologique pour la construction et la rénovation. Ils peuvent contribuer à réduire les coûts, à améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments existants et à préserver la santé des occupants et des ouvriers du bâtiment.

Quels sont les inconvénients des matériaux bio-sourcés ?

Pour les matériaux biosourcés, il y a néanmoins quelques inconvénients à prendre en compte :

  • En premier lieu, leur production est souvent et par définition moins standardisée que celle des matériaux conventionnels.
  • De plus, ils peuvent être plus difficiles à manipuler et à travailler, ce qui peut entraîner des coûts supplémentaires pour leur mise en œuvre.
  • En outre, ils peuvent avoir une durée de vie plus courte et ne pas offrir les mêmes performances que les matériaux conventionnels du fait leur utilisation relativement récente qui ne permet pas encore forcément d’en exploiter tout le potentiel.
  • Enfin, leur disponibilité est parfois limitée car la plupart des matériaux biosourcés sont encore à l’état expérimental.