La technique du Shou Sugi Ban

La tendance qui se confirme cette année 2020 : les bardages de bois de cèdre brûlé. Une technique ancestrale japonaise du 18ème siècle appelée Shou Sugi Ban ou encore Yaki Sugi. Cette technique limitait à l'époque les incendies et les dégâts dues aux tempêtes . Si ce style esthétique et moderne est remis au goût du jour il y a quelques années par le Canada et les pays scandinaves, il commence à faire sa place en France, d’autant qu’il présente aussi de grands avantages en matière d’isolation thermique et écologique.

On a fait le tour de cette nouveauté tendance qui donne des idées !

Le Shou Sugi Ban, comment s’est fabriqué ?

De couleur gris foncé voire noire, cette essence de bois brut brulé est souvent utilisée pour le bardage d’une maison mais se décline désormais en panneaux intérieurs. Ce matériau permet également de réaliser des meubles et des objets de décoration. Si le cèdre est principalement utilisé, toute essence de pin est idéale.

La méthode consiste à rassembler trois planches de bois pour former un triangle. L’artisan va ensuite allumer le feu au centre de ces planches. Celles-ci formant une cheminée, l’oxygène va pouvoir circuler librement et ainsi accentuer la combustion. Une fois ces étapes réalisées, il faut mouiller le bois pour arrêter la combustion puis le frotter à l’aide d’une brosse pour enlever les impuretés. Après avoir laissé sécher le bois, il est conseillé d’appliquer une huile de lin pour parfaire la finition.

Shou Sugi Ban, quels avantages ?

Cette technique du bois brûlé consiste à protéger de façon naturelle le bois par la carbonisation. En brûlant les planches de bois en surface, on fait apparaître une pellicule de bois carbonisé. Cette couche apporte une protection optimale du bois. Elle va notamment le protéger des insectes comme les termites, des champignons, de l’humidité, des rayons UV et surtout… du feu !

Le Shou Sugi Ban ne nécessite presque aucun entretien, juste une nouvelle couche de protection tous les 10 ou 15 ans. Donc pas de produits chimiques et pas d’investissements excessifs.

Vous l’aurez compris, non seulement on adore cette technique japonaise pour son design et son originalité, mais c’est aussi un investissement économique et écologique qui nous pousse à envisager nos travaux autrement et nous permet de donner du sens à notre projet !

Vous pouvez vous inspirer dans notre sélection ici : https://bit.ly/2wGplJP

Si vous souhaitez adopter cette nouvelle tendance, faites part de votre projet sur 360travaux. Notre équipe se charge de trouver l’artisan compétent près de chez vous qui réalisera votre rêve !

 

Source : LILM.CO