La tiny house : une petite maison qui donne envie

La Tiny house – ou « mini maison mobile » - connait un véritable engouement. Concept importé des Etats-Unis en 2013, il allie nomadisme, minimalisme et écologie et incite à revoir notre manière d’habiter le monde. Le point sur cette nouvelle tendance…

tiny house

Source : Greenkub.fr

LA TINY HOUSE : UNE ECOLO DES ROUES AU PLAFOND

La Tiny house, c’est une vraie maison miniature, douillette et simple, pouvant accueillir 2 à 4 personnes. Montée sur un essieu de remorque – ce qui évite de bétonner le sol – la Tiny house est fabriquée en bois (ossature, bardage, lambris), avec une isolation naturelle, biosourcée et locale : lin, chanvre, coton. Au sein de ses 10 à 30m², elle comprend tout le confort moderne : électricité, eau chaude, chauffage, ventilation mécanique. Ceux qui souhaitent atteindre l’autonomie énergétique la complèteront avec des panneaux photovoltaïques. Et, pour économiser l’eau, on y ajoutera des toilettes sèches ainsi qu’un récupérateur d’eau de pluie.

LA TINY HOUSE : UN NOUVEAU MODE DE VIE

Avec son petit espace de vie, cette mini maison oblige au minimalisme. Exit la surconsommation. Malgré toutes les astuces pour optimiser l’espace (placards coulissants, espaces multifonction, trappes, tablettes rabattables, meubles modulables, etc.), on ne peut pas s’encombrer du superflu. Pour ceux qui en font leur résidence principale, la Tiny house est un réel choix de vie. Un choix pour redécouvrir l’essentiel, les plaisirs simples, et pourquoi pas, réapprendre la valeur du temps. Des villages de Tiny house apparaissent ainsi en France, regroupant des propriétaires (ou locataires) de mini maisons souhaitant vivre ensemble cette vie sobre et naturelle.

LA TINY HOUSE : UN ESPACE SUPPLEMENTAIRE

La Tiny house peut aussi servir d’alternative à l’extension de maison, notamment lorsque vous ne pouvez pas déposer de permis de construire. Cet espace en plus permet d’imaginer mille projets : loger famille et amis, atelier d’artiste, lieu de lecture, de relaxation, etc. Pourquoi ne pas la louer pour des nuitées insolites ? Pensez alors à la stabiliser avec des pilotis, à la raccorder et à mettre en place un système de traitement des eaux usées. Côté législation, n’oubliez pas de faire une déclaration préalable de travaux auprès de votre mairie.

interieur tiny house

Source de gauche à droite : photos Pinterest, mecraftsman.com et tinyhousetalk.com

SUR LES ROUTES

La Tiny house, par principe, est transportable. Avec un permis BE, vous pourrez la conduite où bon vous semble et rejoindre campings, parcs résidentiel de loisir ou terrains privés (avec accord de la mairie). Assurez-vous que votre mini maison (qui doit être assurée en tant que maison), soit bien assurée en tant que remorque, et que cette dernière soit immatriculée. Dès lors, tout comme une roulotte, votre Tiny pourra y stationner 3 mois maximum.

TINY HOUSE : LE COÛT

Unique, chaque Tiny house est réalisée sur-mesure par son propriétaire ou par un artisan. Elle correspond ainsi exactement à ses attentes. Comptez en moyenne 30 à 65 000 € pour une Tiny prête à habiter. Il ne vous restera plus qu’à régler la taxe sur les résidences mobiles (100 à 150 € pendant 15 ans, puis nulle).

N'ATTENDEZ PLUS POUR CRÉER VOTRE PETITE MAISON EN BOIS !